mercredi, mars 09, 2011

La bosse des maths

Ce matin, j'ai écouté un podcast de France Inter, La tête au carré consacré au livre de Stanislas Dehaene, "La Bosse des Maths, 15 ans après".

L'auteur est mathématicien et neurobiologiste. Il a cherché à trouver la relation entre l'activité du cerveau et l'intuition mathématique. Selon lui, il y a bien dans le cerveau des zones dédiées qui s'activent pour calculer, et cela indépendamment de notre culture. Des ordinateurs, peuvent identifier des chiffres auxquels on pense en analysant l'activité électrique de notre cerveau (le taux de réussite reste faible, de l'ordre de 50-60%).  Il est aussi intéressant de savoir, que ce qui différencie l'homme des animaux n'est pas la simple reconnaissance des nombres et quantités, mais plutôt sa capacité à réaliser des calculs numériques précis.

Stanislas Dehaene explique comment l'éducation joue un rôle prépondérant dans la réussite en mathématiques, du moins pour les capacités numériques basiques, bien au delà qu'un talent inné. Au fil des questions, il explique comment les jeux mathématiques simples ou même des jeux de société comme 1000 bornes peuvent faciliter l'intuition mathématique des enfants. Il reconnaît que l'enseignement de la musique permet de faciliter la concentration et la coordination chez l'enfant, ce qui a des effets bénéfiques dans tout processus d'apprentissage. Et sur la question de l'inégalité des sexes face aux mathématiques, il rappelle que les petits garçons européens et américains ont des résultats bien moindres que ceux des petites filles chinoises aux concours et tests de mathématiques, rappelant que finalement, c'est l'éducation qui prévaut et formate les petites filles européennes à être presque fières de ne pas être bonnes en maths.

Alors, jouez aux jeux de sociétés avec vos enfants, au "1000 bornes", jeu de l'oie, jouez de la musique, et surtout, ne laissez pas vos petites filles croire qu'elles sont prédisposées pour être mauvaises en sciences et mathématiques. N'oublions pas que les filles peuvent aussi mener des carrières scientifiques et d'ingénieur, tout comme cette chercheuse Viviam Wing-Wah Yam qui travaille sur les manières de capturer l'énergie solaire et d'émettre de la lumière en se basant sur le concept de la photosynthèse.

Hypnose by Juanita972
Hypnose a photo by Juanita972 on Flickr.

1 commentaire:

Nico and Co a dit…

Bonne nouvelle, ça! On est à temps de faire nos fils devenir des génies :)