mardi, janvier 03, 2012

"Mais tatie, l'école ne sert à rien!"

Qu'est-ce que je peux bien répondre à ce petit bout'chou qui me regarde l'air taquin?

Elle n'attend pas ma réponse et continue de plus belle: "avec Internet, Facebook et Dora l'exploratrice, l'école ça ne sert à rien".

Internet. Elle part avec un bon point. Le savoir semble à une portée de click avec internet (encore faut-il que Internet fonctionne). Pourquoi passer des heures à essayer de retenir qui était Eratosthène, ce que c'est un oued ou encore le nom de la capitale de la Hongrie? Google et Wikipedia se chargent de tout.

Facebook. Je ne suis pas trop sûre du rôle que Facebook joue dans cette conversation, mais bon, peut-être voulait-elle dire que Facebook assurait le lien social donc plus besoin de l'école de rester en contact avec ses amis. Mais au fait, qui compose tes amis sur Facebook, ce ne sont pas des copains d'école par hasard?

Dora l'exploratrice? Je suis déjà has-been, qu'est-ce que c'est que Dora l'Exploratrice? (note pour plus tard, vérifier sur YouTube). Apparemment, ce dessin animé donnerait des notions d'anglais bien plus efficaces que les cours dispensés par l'Éducation Nationale. Et puis, elle a déjà voyagé dans pays anglophones, cette petite, on l'ennuie à vouloir l'obliger à conjuguer correctement le verbe "To be".

Elle a peut-etre un peu raison dans le fond. Alors, qu'est-ce qui ne va pas? Peut-être sont-ce ses parents qui n'ont pas réussi à faire comprendre à cette petite à quoi sert l'école? ou bien est-ce l'école qui n'a pas évolué pour tenir compte des nouvelles technologies? ou bien, est-ce son professeur qui est incompétent? Peut-être suis-je la dupe qui étouffait ma créativité et mon moi à écouter  religieusement mses professeurs?

L'école, ça sert à se faire des amis. C'est comme ça qu'on commence à se faire une place dans la société, tout commence dans la cour de récréation et dans le monde des grands, ce n'est pas si différent. Mais bon, l'école est aussi sensée donner des valeurs communes, une culture commune. Ce n'est pas par hasard si mes amis espagnols ne pensent pas à la pièce de Corneille et à sa fameuse litote "Va, Je ne te hais point" si je leur parle du Cid mais ils pensent plutôt au poème "El Cantar de mio Cid". Inutile aussi de leur parler de la Princesse de Clèves comme un exemple de l'amour courtois, ce n'était pas à leur programme. Quant au Mèdecin Malgré lui, ils le connaissent surtout comme une pièce de l'espagnol Moratin (El Médico a palos). Certes, on leur aura mentionné que l'oeuvre originale était de Molière, mais bon, ce n'est pas la première chose qui leur vient à l'esprit.

Finalement, l'école est aussi sensée nous donner depuis le plus jeune âge une boîte à outils qui nous permettra d'aiguiser notre esprit critique et de aider au quotidien tout au long de notre vie. Mais est-ce qu'elle y réussit? On apprend bien à fabriquer du savon au lycée, alors pourquoi on ne recycle pas nous même nos vieilles huiles avec un peu de soude pour créer un agent nettoyant bien pratique et économique?

Et puis, si la génération d'aujourd'hui ne va pas à l'école, qui va jeter les bases de notre futur? le site qui remplacera Facebook? La produit qui remplacera l'iPad? et avec un accent un peu plus sérieux, qui découvrira la solution contre le cancer ou la future source d'énergie propre? qui fabriquera les moteurs du futur? Pour le moment, ce n'est pas à l'ordre du jour de ce bout'chou. Un jour, peut-être, elle se rendra compte à quoi aurait pu lui servir l'école.  Et puis, avoir une éducation aujourd'hui, ça lui permettra d'être indépendante demain.

Pour le moment, peu lui importent mes objections. Finalement, à ses yeux,  je ne suis qu'une tatie, une pseudo adulte, c'est-à-dire, que je ne comprends rien à rien et je ne fais pas figure d'autorité contrairement à ses parents. Je suis simplement là pour sourire béatement et apporter des cadeaux de temps en temps... Pour elle, l'école ne sert à rien, un point c'est tout.

PS: Bonne année 2012

Aucun commentaire: